Articles

Les réactions au jugement de Nicolas Sarkozy ou la solidarité de la classe bourgeoise

Le lundi 1er mars 2021 l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy avec son ancien avocat et ami Thierry Herzog ont été reconnus coupables de corruption auprès du magistrat de la Cour de cassation Gilbert Azibert. Les deux comparses auraient corrompu G. Azibert pour avoir des informations confidentielles détenues par ce dernier en charge du dossier de l’affaire Bettencourt dans laquelle N.Sarkozy est mis en cause. Le Parquet National Financier, institution judiciaire fondée en décembre 2013 pour lutter contre la fraude fiscale, la corruption et la manipulation boursière, est à l’initiative de ce dossier en 2014. Le tribunal judiciaire de Paris est en charge du jugement et c’est ce tribunal qui condamne l’ancien président de la République à trois ans de prison dont un ferme.

Les réactions à ce jugement ne se sont pas faites attendre. En effet tout le gratin de la droite à l’extrême droite exprime son soutien à N. Sarkozy que ce soit Christian Jacob, Valérie Pécresse, Bruno Retaillou, Xavier Bertrand, Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan jusqu’à Gerald Darmanin qui n’hésite pas sortir les mouchoirs pour déclarer que Nicolas Sarkozy a son « soutien amical ». Tous accusent la justice de s’acharner et d’exagérer la peine alors que tous déplorent traditionnellement une justice trop laxiste. Ici les bourgeois admettent que la justice ne devrait pas s’attaquer à leur classe. Dans la même logique tous pointent le Parquet National Financier comme une institution douteuse. Cet argument ne tient pas debout, ce n’est pas le Parquet National Financier qui a jugé N. Sarkozy mais bien le tribunal judiciaire de Paris. Toutes les occasions sont bonnes pour détourner l’intention des exactions financières et licenciements de masses . Enfin et comme toujours ils mettent en avant la présomption d’innocence que nous avons déjà traitée dans l’une de nos brèves. Tous ont la même rhétorique pour défendre leur cher ancien président.

Leurs réactions présentées dans les médias de masse comme différentes ne sont en réalité qu’une. D’une seule voix tous ces représentants de la classe possédante protègent leur congénère N. Sarkozy et s’offusquent. Les réactions à ce jugement sont la preuve que les bourgeois possédants savent qu’ils défendent tous le même intérêt : celui de maintenir le capitalisme en place. Ils font bloc face aux institutions qui mettent leur domination de classe en danger. La bourgeoisie a une conscience de classe aiguë justement car ils sont la classe dominante à l’inverse de la classe laborieuse. Il nous faut donc réveiller notre conscience de classe, s’organiser et leur prendre le pouvoir politique sans concession pour construire le socialisme.

Franz