Articles

Discours d’hommage au camarade Maurice Cukierman (vidéo)

Discours prononcé le samedi 3 juillet 2021 par un camarade de l’UJC à la soirée d’hommage au regretté camarade et secrétaire général Maurice Cukierman.



Camarades,

Nous voici réunis un an après la disparition de notre camarade Maurice pour lui rendre hommage. C’est un moment politique pour rappeler l’apport de Maurice à nos organisations que sont le PCRF et l’UJC.

Maurice était un militant exemplaire. Il a consacré sa vie à reconstruire le mouvement communiste en France. A l’UJC, les camarades qui ont connu et côtoyé Maurice se souviendront de ses formations, de ses conseils et de ses critiques, toujours sous sa bienveillance, sa confiance et sa pédagogie, dignes d’un secrétaire général.

Dans nos combats, Maurice conservait toute sa jeunesse et son dynamisme pour analyser les situations concrètes et développer les luttes ainsi que les chemins à suivre. On ne saurait insister sur sa présence, sa motivation et son engagement dans toutes les tâches et actions militantes. Ceux et celles de l’UJC qui ont côtoyé Maurice savent combien son énergie était précieuse.

Maurice avait confiance dans la jeunesse et avait compris qu’une école de formation des communistes était nécessaire. Armer la jeunesse dans le combat contre le capitalisme-impérialisme ; donner aux jeunes travailleurs une méthode scientifique qu’est le marxisme-léninisme pour analyser et changer le monde ; s’approprier l’héritage du mouvement communiste et ne pas céder à l’opportunisme et au révisionnisme ; développer une action politique sans dogmatisme ni sectarisme au sein de la jeunesse du peuple-travailleur. Tels étaient ses engagements.

Maurice était aussi un homme de savoir. Nous avions toujours des discussions intéressantes et des choses à apprendre notamment en histoire. Les détails et les analyses pertinentes ne manquaient jamais et Maurice savait partager ses connaissances, il était tout le contraire d’un bibliothécaire, il avait constamment le soucis de former les jeunes militants communistes.

Maurice est éternel car il restera à jamais dans nos mémoires et dans nos luttes ! Un camarade nous quitte, mais la flamme révolutionnaire, elle, ne s’éteint jamais !