Articles

Conflit ukrainien, stop à l’hypocrisie française !

Depuis le début du conflit russo-ukrainien et l’invasion de l’Ukraine par la Russie dans la perspective du renforcement de l’impérialisme de ce dernier, l’Europe et la France déploient de nombreux dispositifs (tels que la directive de 2001 jamais usée auparavant ou la gratuité des transports) pour l’accueil de réfugiés. Si ces mesures ne sont pas mauvaises en soi, elles montrent cependant l’hypocrisie et l’altruisme à géométrie variable de l’occident.

En effet, alors que le nombre de réfugiés ukrainiens ne cesse d’augmenter, que l’émoi collectif prend de grandes proportions en France et en Europe et que les réfugiés ukrainiens y sont accueilis pratiquement à bras ouverts, les nombreux autres réfugiés victimes des nombreuses autres guerres dans le monde, comme notamment les réfugiés syriens, qui voient leur pays et conditions de vie se détériorer continuellement, ne peuvent profiter de cette même vague de charité européenne ; en Syrie, si le conflit actuel produit de nombreuses victimes et que le bilan depuis 2011 a pu atteindre 1000 mort par jours, cela ne valait à peine que quelques articles dans les journaux d’État.

Depuis plusieurs années, les chercheurs et associations en matière d’accueil des réfugiés dénoncent d’ailleurs des conditions et moyens se dégradant de jours en jours. A ce titre, l’association La Cimade rappelle aujourd’hui les désastreuses conditions de vie et d’accueil des réfugiés : en France, on compte environ 108 000 places pour pas moins de 153 000 demandeurs d’asiles ; 80 000 d’entre eux reçoivent à peine l’équivalent de 7,40 euros par jour pour se loger ou se nourrir, tandis que les 20 000 autres n’ont le droit à rien. On peut aussi se souvenir, pour ceux qui pourraient croire que cela provient d’une politique de « droite », que c’est bel et bien sous le mandat social-démocrate de François Hollande que fut passée la mesure qui interdit désormais aux Centres d’Hébergement d’Urgence de donner des douches aux résident non français, car jugées trop coûteuses.

Notons enfin que la gouvernance capitaliste française se vente peu des armes qu’elle fournit à l’Arabie Saoudite et dont certaines sont même utilisées dans sa guerre contre le Yémen, et y préfère même remettre un prix Nobel de la paix…

Accueil discriminatoire et à deux vitesse des réfugiés, dénoncer des guerres tout en en favorisant voire en en menant d’autres : voilà le véritable visage de la France et de l’Union européenne.

PM