ArticlesÉclairagesMatériel

La théorie de la valeur dans le socialisme scientifique

L’économie socialiste scientifique possède sa propre théorie de la valeur. Elle avance que la valeur d’un objet correspond à la quantité de travail humain nécessaire à sa production, lequel est mesuré par le temps.

Par exemple : supposons un objet A pour lequel il a fallu 1 heure de travail humain afin de le produire, cette heure de travail représente sa valeur. Si un objet B a eu besoin de 2 heures de travail humain afin d’être produit, alors la valeur de l’objet B est deux fois supérieure à la valeur de l’objet A.

Cependant, il ne faut pas perdre de vue que, d’une certaine manière, le travail peut “s’empiler”, les valeurs s’additionner : si l’objet A doit incorporer les objets C et D afin d’être produit (par exemple, une certaine quantité de métal et de plastique pour produire un couteau), alors la valeur de A sera égale à la quantité de travail humain nécessaire à sa production ainsi qu’à la quantité de travail humain qu’il a fallu pour produire C et D.

Mais cette définition de la valeur peut mener à un paradoxe : si un objet E et un objet F sont exactement identiques mais produits par deux usines différentes, que la première usine produit l’objet E avec deux heures de travail humain et que l’autre usine produit l’objet F avec une heure de travail humain, on aurait E = F mais la valeur de E serait deux fois supérieure à la valeur de F. Ce serait absurde.

Ainsi, la valeur d’un objet n’est pas exactement égale à la quantité de travail humain contenue en lui : elle est égale à la quantité de travail humain socialement nécessaire à sa production, à la quantité de travail humain qui est en moyenne nécessaire à sa production dans la société en général, et ultimement à la quantité de travail humain nécessaire à sa production via les moyens de production les plus efficaces. Toute amélioration de la production d’un objet fait donc automatiquement baisser la valeur de cet objet en général. Ainsi si l’on reprend le dernier exemple, les objets E et F étant exactement identiques ils possèdent la même valeur, mais la valeur de E est inférieure à la quantité de travail humain que l’usine a eu besoin pour le produire car cette usine utilise des moyens de production obsolètes.

Le fait que la source de la valeur soit le travail humain montre également que le capitalisme est condamné, tôt ou tard, à s’effondrer : le travail de la machine ne produit pas de valeur, il ne fait que transmettre une partie de la valeur de la machine à l’objet produit, laquelle correspond à l’usure de la machine. Or l’amélioration de la production se fait via l’amélioration et l’utilisation des machines. Ainsi, la quantité du travail de la machine augmente par rapport à la quantité du travail humain : ce phénomène est une source de la baisse tendancielle du taux de profit.

Rox