Actions

[Journée internationale contre les violences faites aux femmes] Pas d’anticapitalisme sans féminisme, pas de féminisme sans anticapitalisme !

Pas d’anticapitalisme sans féminisme, pas de féminisme sans anticapitalisme !  

L’UJC était aux manifestations du 25 novembre à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Pendant que cette journée et les luttes féministes sont à certains égards progressivement récupérées par le capitalisme et ses gouvernements pour les neutraliser et se donner bonne image, n’oublions jamais que c’est eux-mêmes qui sont à la source des violences faites aux femmes. Si ces violences perdurent, c’est avant tout car ces violences sont cautionnées par le capitalisme qui en profite pour surexploiter les femmes. Toutes les avancées, tous les droits que les femmes ont obtenus, ce n’est que par et grâce à leurs luttes. Si le capitalisme peut revenir dessus, il le fera ; s’il peut les nier, il le fait.  

Le capitalisme est une société naturellement violente. La violence économique, la violence sociale, la violence domestique lui sont intrinsèques. Tant que le capitalisme existera, ces violences existeront. La lutte anticapitaliste est une lutte féministe, la lutte féministe est une lutte anticapitaliste !