Articles

Présidentielles 2022 : rejetons les candidats, saisissons-nous nous-mêmes de nos problèmes !

Le premier tour des présidentielles approche et les campagnes électorales s’intensifient. Tous les candidats y vont de leurs propositions insipides ou insensées, des “réformes heureuses” de Roussel à la “remigration” de Zemmour, tandis que Macron joue la carte de l’amadouement en revenant (temporairement) sur certaines de ses positions les plus clivantes. Dans le même temps, tout le monde est saisi par la même question : “pour qui donc voter ?”

À chaque élection, la réponse devient de plus en plus difficile pour tous. Pour qui voter en effet, entre un président sortant au bilan catastrophique pour les jeunes, les travailleurs et les secteurs populaires, entre des candidats de droite de plus en plus débridés dans leurs racisme et nationalisme mais de plus en plus discrets, autant que possible, sur l’exploitation qu’ils nous réservent à tous, et entre des candidats de gauche dont les programmes se résument à faire du capitalisme vert-rose, l’exploitation et la guerre mais avec le sourire ?

Que l’on soit prêt à l’accepter ou non, aucun candidat ne peut réellement servir “l’intérêt général” et régler nos problèmes du quotidien et ceux de notre société : difficultés à trouver un travail et à se loger convenablement et décemment, augmentations des prix de l’énergie et des produits de première nécessité, dérèglement climatique et ses conséquences, guerres entre les peuples… Tous y vont de leurs propositions bancales, aucun n’est réellement prêt et capable de les régler.

Finalement, la réponse à la question “pour qui voter aux prochaines élections ?” est évidente : personne. Aucun ne mérite notre vote, si tous sont incapables de répondre à nos attentes.

Mais même si aucun candidat ne peut vraiment résoudre nos problèmes, il faut bien en choisir un, au moins pour qu’il essaye ou qu’il les rende plus supportables ? Même si cela a un certain sens, cela ne change rien au fait que ces problèmes perdureront et qu’ils continueront à troubler nos vies. Pour que ces problèmes finissent par disparaître, il n’y a finalement qu’une solution : que l’on s’en saisisse nous-mêmes.

Nous seuls sommes capables de régler les problèmes qui nous frappent, car tous viennent d’en haut : qui d’autre, si ce ne sont les riches capitalistes et les candidats qu’ils nous présentent, est responsable de la marchandisation et de la spéculation immobilières et alimentaires, du chômage de masse, de la guerre, ou encore de la grande majorité des émissions de carbone ou des déversements de déchets plastiques dans l’environnement ? Or, si les problèmes viennent d’en haut, n’attendons pas sagemment que ce soit eux qui les résolvent : ce n’est pas dans leurs intérêts ; nos intérêts ne sont pas les leurs. Saisissons-nous donc de ces problèmes et mobilisons-nous contre ceux-là même qui ne les résoudront jamais ! Osons confronter les riches capitalistes et leurs candidats, plutôt que de les laisser faire par dépit !

Nous n’avons rien à perdre à refuser de se soumettre à ceux qui rendent notre quotidien compliqué voire invivable. Au contraire, nous avons un monde à changer et une liberté à gagner ! Les candidats du capitalisme ne sont pas nos candidats : seules notre opposition, notre lutte et notre victoire sur le capitalisme résoudront réellement et définitivement nos problèmes !

Rox